Bienvenue sur le site officiel de Montsenelle

Faites un don!

Notre commune...

Ecole des garcons
eglise de St Jores
le bourg de St Jores
Lithaire
Prétot
Lithaire
Prétot - Le Bourg
Mont castre
nouveau bourg

Compteur Visiteurs

113822
Aujourd'huiAujourd'hui55
HierHier34
cette semainecette semaine89
ce moisce mois1824
Tous les joursTous les jours113822
plus haute visite 03-15-2020 : 4482
Le Maire informe que la commune procédera à la distribution des masques fournis par le Département de la Manche et la Communauté de Commune COCM le SAMEDI 30 MAI 2020 entre 14h et 18h. Deux élus accueilleront les habitants (1 personne par foyer) qui sont invités à se rendre à la salle des fêtes de leur commune déléguée munis d’une pièce d’identité, d’un justificatif de domicile, du livret de familles ainsi que d’un sac dans lequel pourra être mis le masque.



 

 

Au chaud dans leur nid, les oiseaux tentent de survivre à l'hiver et à ses grandes vagues de froid. Pour les volatiles de nos jardins, cette saison est particulièrement dure à passer : les graines et les insectes se font rares. Les réserves de nourriture s'amenuisent, les journées se raccourcissent et avec elles le temps qu’ils ont pour rechercher leur nourriture...

Les oiseaux viennent donc profiter des mangeoires mises à disposition par l'homme. Mais toutes les nourritures ne sont pas bonnes pour leur santé. A commencer par le pain blanc. Le pain contient peu de minéraux, de vitamines et perturbe le système digestif : "La mie gonfle et devient collante. Elle perturbe la digestion des oiseaux qui pensent, à tort, être assez nourris", explique Adrien Corsi, responsable soigneur du centre de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Parmi les autres conseils donnés par le spécialiste, il faut éviter d'acheter des nourritures industrielles pour oiseaux : "Ce sont des produits qui peuvent contenir des déchets issus de l'industrie agro-alimentaire. Il peut également y avoir de l'huile de palme. Tous ces produits sont mauvais pour nos amis et finissent par graisser leur plumage. Leurs plumes ne deviennent plus étanches et ils attrapent froid très vite en hiver."

Les oiseaux n'ont pas non plus un système adapté à une nourriture trop salée et trop sucrée. Et, ils ne parviennent pas à digérer le lactose qui provoque des diarrhées parfois fatales.

Gare aux boules de graisse !

Face à ces interdictions, il faut redoubler de vigilance sur la nourriture mise à disposition des oiseaux. Sont conseillés :

  • Les graines de tournesol
  • Des amandes, des noix, des noisettes et du maïs concassés
  • Des cacahuètes non grillées et non salées
  • Du pain de graisse végétale simple
  • Du pain de graisse végétale mélangé avec des graines, fruits rouges ou insectes
  • De petites graines de millet ou d’avoine
  • Des fruits décomposés (pomme, poire flétrie, raisin)

"Ces aliments contiennent assez de graisse et fournissent tous les besoins nécessaires", indique Adrien Corsi avant de conseiller également les ressources naturelles : "Former des tas de feuilles favorise la concentration d'insectes. Les oiseaux y trouveront leur bonheur."

Les oiseaux raffolent également des boules de graisse. Mais attention, ces dernières, une fois bien consommées, peuvent blesser les volatiles qui se prennent les pattes dans les filets. Une fois terminées de moitié, les boules doivent être coupées et les aliments déversés dans des distributeurs ou des mangeoires.

Davantage d'espèces en hiver

"L'assistance humaine aide notamment à la survie des plus jeunes, qui ne peuvent pas se nourrir d'eux-mêmes et qui ont des besoins particuliers", raconte Adrien Corsi. Nourrir les oiseaux permet donc aux populations de survivre. D'autant plus que davantage d'espèces sont présentes dans nos jardins en hiver :

 

article  de : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/