Bienvenue sur le site officiel de Montsenelle

PRESENTATION DE LA COMMUNE HISTORIQUE DE PRETOT SAINTE SUZANNE

 

Le nom de la localité est attesté sous la forme Piretot vers 1164 et Peretoth vers 1190, Peretot en 1212.

Concernant le type toponymique Prétot la terminaison en tôt que l’on rencontre dans d’autres noms de communes serait un souvenir des invasions anglo-scandivanes.

L'appellatif tot est issu du vieux scandinave topt « terrain constructible », puis « ferme ».

Le sens global est donc vraisemblablement « ferme du poirier ». A noter que le poirier était un arbre particulièrement répandu en Normandie au Moyen Âge.

Le bourg s’est développé le long de ce qui est aujourd’hui la route départementale 24 qui reprend à cet endroit le tracé de la voie romaine qui reliait Cosédia (Coutances) à Alauna (Valognes)

Avant d’être supprimé lors du redécoupage cantonal en 1801, Prétot fut désigné chef-lieu à la création des cantons en 1790, ce canton comprenant 13 communes.

A l’époque la présence postale, d’une perception, d’un juge de paix, d’un notaire notamment en faisait un bourg important. Prétot formait une baronnie qu’en vertu de lettres-patentes du roi de l’année 1785, le duc de Coigny obtint de réunir à son duché. Alors la haute juridiction établie à Coigny fut transférée à Prétot.

Entre 1834 et 1854, le clocher de l’église fut le siège d’une des stations de ligne Cherbourg-Avranches du télégraphe Chappe, premier réseau de télécommunications crée au monde. Ce système de transmission aérienne de signaux codés inventé par Claude Chappe était réservé à l’usage exclusif de l’armée et du gouvernement.

Il y eut également une fromagerie qui produisait d’excellents camenbert jusqu’aux environs de 1970, date de sa fusion avec la laiterie de Tribehou.

Prétot a été totalement libéré le 3 juillet 1944 après d’âpres combats. La commune est détentrice de la « Croix de Guerre » compte tenu des destructions et des sacrifices supportés par ses habitants. Cette distinction a également été attribuée à la commune de Sainte Suzanne en Bauptois en 1949.

En 1973, la commune de Prétot a fusionné avec Sainte-Suzanne-en-Bauptois, qui a gardé le statut de commune associée jusqu'en 1980. À cette date, la commune a pris le nom de Prétot-Sainte-Suzanne.

 

En 1806, la commune de Prétot comptait une population de 1121 habitants et à la même époque celle de Sainte Suzanne en Bauptois était habitée par 250 personnes
soit une population totale d’environ 1370 habitants. Aujourd’hui quelque 300 personnes sont présentes dans la commune déléguée de Prétot Sainte Suzanne.

 

 

                                                      

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris